04/08/06

campement-a-versmold.JPG

Bien chers vous toutes et tous,

nous voici aux portes de Berlin, au sud de Potsdam. Certains peuvent se dire que nous ne sommes que la et ils auront raison de penser ainsi car nous ne sommes vraiment que la. Et puis quoi alors!!! N’a t’on pas le droit de profiter de ce soleil et de flaner un peu plus chaque jour??? C’est ce que nous faisons de mieux actuellement et c’est franchement bon. Nous n’avons pas beaucoup de nouvelles de vous autres et des evenements qui vous entourent, mais nous apprenons que vous etes aussi sous une bonne canicule. Elle ne nous epargne pas non plus, vous vous en doutiez. Il semble meme qu’en Allemagne, ce soit l’ete le plus chaud jamais enregistre depuis la creation de leur systeme meteo. Nous passons au travers sans grande difficultes, sauf pendant deux jours durant lesquels nous n’avions plus un arbre pour nous offrir de l’ombre, sinon ca roule tranquille. Notre moyenne a un peu baisse et nous sommes maintenant a une bonne 60aine de km au quotidien. Nous accumulons exactement 1220 km alors qu’en principe, selon nos hotes, la distance entre Bruxelles et Berlin (Potsdam) est de 800 km…

On va tenter de viser un peu plus droit une fois en Pologne qui n’est plus qu’a une centaine de km de la ou nous nous trouvons. Nos hotes nous cherchent des adresse de belle famille dans ce proche pays, mais si vous en connaissez vous meme, n’hesitez pas nous sommes preneurs.

Nous avons vecu notre premiere crevaison…du pneu de la remorque de Cynthia, lors d’une traversee de foret sur piste tres sablonneuse… ca nous donne une petite idee de ce qui nous attend en Mongolie par exemple. Sinon techniquement ca va tres bien. Le matos resiste tres bien et ne nous a pas encore donne de souci, si ce n’est quelques petit chuit chuit et ploc ploc par ci par la, mais rien de plus. Nous comptons faire faire un petit check complet de nos montures a Berlin, demain ou apres demain.

Nous avons quitte la Hollande et les cousins voici une quinzaine et nous sommes ensuite passes chez Franck a Munster. Merci Franck si tu nous lis, c’etait tres chouette de te revoir. C’est de chez chez lui que sont partis nos derniers messages. Depuis, nous avons campe ou nous pouvions et presque ou nous voulions, en general pres d’un point d’eau (canaux ou lacs) a la sauvage, chez l’habitant et quelques fois dans un camping, histoire de prendre une vraie douche sous une eau claire. Nous sommes assez etonnes par le peu de personnes qui parlent anglais. Nous Francais sommes tres moyens en langues. Et bien c’est pas specialement mieux en Allemagne!! Les rencontres sont neanmoins chaleureuses et nous sommes souvent aides par des gens qui viennent spontanement nous voir quand nous nous penchons sur la carte pour tracer la suite de l’itineraire.

Comme precise plus haut, nous n’avancons pas tres vite, seulement 60 km par jour. Bon, nous devons vous avouer que nous ne sommes pas tres rigoureux sur les departs a la fraiche…en fait, on profite du frais matinal pour dormir un peu plus (souvent jusqu’a 8h30 / 9h00) et tranquilement nous nous preparons pour remonter sur les velos… parfois nous ne decolons pas avant 11h00 / 11h30…et alors quoi!!! On est avant tout en vacances nan!!! On compte bien faire un p’tit effort quand meme car nous constatons que nous ne profitons pas assez de nos soirees et de la lumiere. La pose fin de journee se fait souvent aux alentours des 19h00 et ca nous laisse juste le temps de soulager nos velos, de monter la tente, faire une tambouille, un bisou et au lit car la nuit est deja la. On va voir c’qu’on peux faire pour changer ca.

Je laisse la place a Cynthia, non sans vous remercier pour les messages et les images trafiquees postees sur le blog.

Maman, je vous appelle bientot pour entre autre te souhaiter tu sais quoi… j’ai toujours un train de retard sur les dates…sorry

Courage pour ta clavicule Raph.

Super la photo de Adam et de Wim sur le Blog, merci Manue 🙂

Quelqu’un a t’il quelque chose contre le groupe de musique Les Nikravitz?? Je trouvais que ca sonnait bien moi Les Nikravitz…

Merci mon Nico pour les photos. J’en reviens pas des mollets que j’ai deja attrapes… Sinon des nouvelles de Mimich??

David vous a appris qu’en Haiti on me surnommait Keke… et bien lui on le nomme tete d’ampoule ou bien pine d’huitre…y’a pas de raisons!!

Et puis Lolo…c’est quoi ce nom d’oiseau de Branlebuzard…Attends, j’en cherche un pour toi aussi.

Et enfin, petit message aux amis et familles de Cynthia…SVP, rajoutez des anecdotes rigolotes (je suis sur qu’il y en a plein) d’elle sur le Blog, histoire de ne pas me sentir trop seul, merci.

Bizzzzzzzzzzzzzzzzzzzz a tutti quanti

chers lecteurs eparpilles un peu partout,

je vais mettre ma petite touche perso a ce courrier que Dom a commence …

notre constellation d’etoiles continue de briller au-dessus de nos tetes. Tout se passe pour le mieux et nous profitons bien de ce merveileux voyage que nous venons d’entreprendre. Bon c’est vrai que nous ne sommes pas tres matinaux mais voila nous nous laissons porter par ce rythme qui ne nous va pas si mal … juste un peu la frustration de ne pouvoir profiter plus des soirees pour reposer nos corps quelque peu endoloris et surchauffes. Nous avons eu d’excellentes baignades qui nous aident a refroidir la mecanique.

dsc00477.JPG 

Notre itineraire est jalonne de forets, de champs immenses (asperges, mais, ble, persil, …), de rivieres et canaux, de routes a plus ou moins forte circulation (mais nous les evitons au maximum, de petits villages proprets et fleuris. Merci a Franck de nous avoir prete ses cartes plus detaillees des regions que nous avons traversees. Elles nous ont permis d’emprunter d’agreables circuits velo. Du coup nous avons quelque peu allonge la distance nous separant de Bruxelles …

Fait marquant de ce periple est notre passage en ex-Allemagne de l’est. Il s’est fait un peu sans transition … Nous suivion un chemin de halage le long d’un canal et c’est en le quittant que nous avons ete surpris par le changement dans le paysage. Quelques km auparavant nous passions de coquets petits villages aux maisons de briques, jardins tres propres bien organises et arroses allegrement, nous offrant plein de fraicheur. Soudainement nous voici dans une fournaise, des alentours brules et asseches par le soleil caniculaire, des villages formant de melanges etheroclites de maisons en beton recouvert de crepit et aux couleurs ternes. Beaucoup de ruines et de batiments abandonnes … Nous nous sommes vraiment crus dans un autre pays. En une fois plus une seule piste cyclable et des routes pas toujours en bon etat. Mais ou sommes nous ??? A cause de la chaleur, personne dans les rues, les gens reclus chez eux, leur maison calfeutree par les volets fermes. Les quelques ames qui errent et a qui nous demandons de l’eau ne nous comprennent pas et refusent notre demande. Un autre monde, un choc auquel je ne m’attendais pas. Une realite que j’avais oubliee ou du moins que je ne pensais pas telle … C’est beaucoup d’emotions qui m’ont animees pendant ce passage. Les effets des ces sensations ont ete augmentes par le fait que nous avons pedale tout ce temps et a travers ce paysage souvent glauque sous un soleil de plomb, sans ombre aucune … Mais meme au milieu de cette durete nous avons trouve un ilot de paradis au bord d’un lac, a l’eau claire et a la faune qui nous sussurait ses cris; nous y avons passe une douce nuit, camping sauvage a 200 m d’un camping bien organise (hi hi hi).

Nous sommes arrives hier a Potsdam chez des amis de Fredo. Merci beaucoup a toi de nous avoir mis en contact et merci a vous chers hotes pour votre accueil chaleureux dans votre belle maison en bois et parmi votre famille. Nous avons alors pu nous mettre a jour et poser toutes les questions que nous nous sommes posees depuis ce passage en ex-Allemagne de l’est. Nous allons demain a Berlin et serons sans doute accueillis dans une autre famille que nous ne connaissons pas encore. Une petite etape d’une bonne 30aine de km qui nous menera au coeur de la ville. Nous y resterons 3 jours.

Pour le reste nous prenons bien soin de nous et restons a l’ecoute des revendications de notre corps. Nous nous nourrissons sainement (sauf le choco a tartiner pouet-pouet en tube car c’est bien pratique et pas si mauvais en fin de compte ;-)). Au menu fruits a volonte, orgies de framboises et de fraises (nous pouvons nous arreter devant une gargotte qui vend des barquettes et nous regaler de 1 kg des ces fruits de dieu). Petite recette dont nous nous somme regales l’autre soir: pates tiedes, cocombre degorge de son eau, capres, thon en boite et creme fraiche. Mmmhhhhh …

j’ai surement oublie plein de choses mais l’essentiel est la … Nous poursuivons notre bonhomme de chemin avec passion. Nous pensons a chacun d’entre vous, chacun a votre tour et j’espere que ces pensees arrivent jusqu’a vous …

je vous embrasse tous bien fort,
DoM & Cynthia

Publicités