09/10/06 

matriochkas.JPG 

SDRASVUITYE,

et oui les blinis sont des crepes, toutes simples commes chez nous et non pas ces petites crepes rondes un peu epaisses au gout de sarrasin comme on croit chez nous. mais elles n’en sont pas moins delicieuses …
ca y est nous avons fait le grand plongeon dans l’inconnu …


arrives a St Petersbourg le 12 septembre aux aurores nous y avons passe une bonne 10aine de jours. retrouvailles avec les parents de Dom et decouverte de cette superbe ville, vraiment un bijou. nous avons aussi mis ce temps a profit pour commencer l’apprentissage de la langue (tranquilou) et le dechiffrage de ces etranges sigles (comme quoi les cours de grec ancien du lycee ont pu un peu servir). nous avons aussi regle quelques details techniques et fait le ravitaillement ne sachant pas trop a quoi nous en tenir pour la suite.

lavrovo.JPG
apres 2 semaines de route et environ 600 km, nous vous ecrivons en direct de Cherepovets (vers l’est entre St Petbg et Moscou). pas tres beau comme ville … une belle image sovietique comme on peut en avoir avec la vilaine pluie qui n’aide pas a egailler le paysage. une grosse usine metallurgique borde la ville et crache d’affreux gros nuages gris. des buildings bien massifs qui ressemblent a des cages a lapin pour loger tout le monde (et il y en a du monde). bref ce n’est pas en ville que nous trouvons notre bonheur. notre bonheur est sur la route quand nous croisons des mamans qui vendent leurs airelles aux pasants, quand nous passons de coquets villages aux maisons de bois avec des babouchkas souriantes qui n’en reviennent pas de nous voir, quand nous essayons de nous faire comprendre avec les 15 mots de vocabulaire que nous avons tant bien que mal assimiles, quand nous nous delectons sous les vapeurs des banyas que nos hotes nous font le plaisir de nous offrir, quand nous rencontrons Boris, Serguei, Valentin, Louba, Viera, Sacha, toutes ces personnes qui nous ont accueillis et offert le temps d’une nuit la chaleur de leur maison ou de leur datcha pour nous reposer, nous secher, et gouter a leurs mets delicieux. nos hotes ont toujours un grand plaisir a nous sortir leurs conserves de gros cornichons, leurs legumes du jardin (patates, carottes, chou), leurs pots de miel, … nous nous regalons.
nous n’avons pas beaucoup de possibilites de prendre les petites routes car elles n’existent pas ou si elles existent soit c’est de la piste boueuse pas tres praticable avec nos velos bien charges, soit la route ne mene nulle part. mais des que nous avons l’occasion de nous echapper de la route principale, nous nous jetons sur l’occasion. des portions ont un trafic plus intense que d’autres. dans l’ensemble les conducteurs sont respectueux et n’hesitent pas a se deporter largement pour nous depasser. nous sentons que les distances sont enormes; mais ne sommes-nous pas dans le pays le plus grand ? quand nous demandons a combien de km se trouve Irkoutsk, les gens nous repondent « c’est loin, tres loin ». tous guillerets nous chevauchons nos beaux velos tous les matins et pedalons avec le sourire scotche a nos visages (on n’est pas bien la, on n’est pas heureux ?). nous tentons de garder la moyenne a 50km par jour mais pas simple quand apres 12km notre ami Sacha laisse un message au poste de police pour qu’on l’appelle, qu’il nous retrouve et que nous allions chez sa maman pour y passer la journee et la nuit. pas simple non plus de se separer quand la rencontre a ete belle et agreable. deja quelques departs avec les larmes aux yeux, separation un peu dechirante. nous avons donc deja un peu touche a ce que nous cherchons dans la traversee de ce pays.
l’automne a pris sa place, les couleurs des paysages changent, les arbres se degarnissent, les temperatures restent en-dessous des 10 degres. nous avons encore eu la chance de passer quelques nuits sous la tente, dans la foret. encore une belle cueillette de chanterelles et nous nous sommes regales un soir, avec un feu qui a difficilement demarre a cause de l’humidite. il pleut, pas mal d’ailleurs mais comme nous avons de nouvelles saccoches etanches ce n’est plus du tout un souci. et quel bonheur de ne plus devoir se soucier de faire secher des sacs poubelles …
la suite du programme, direction Yaroslav et rejouis de longer un immense lac (ou la Volga prend sa source) sur une route qui sur notre carte a l’air petite … il parait que la ville est plus belle … a suivre … apres Yaroslav nous suivrons la Volga vers Nijny Novgorod. si l’occasion se presente il se peut que nous prenions le bateau sur cette riviere mythique.
nos occasions internet s’espacent de plus en plus mais nous gardons le contact.
nous allons donc bien, meme tres bien. Dom a la barbe qui pousse mais l’autre soir quelqu’un lui a dit qu’il ressemble a un Tchechene alors pour eviter les mauvaises surprises nous allons de ce pas tenter de lui redonner son visage d’ange. Cynthia s’obstine a vouloir qu’un feu s’allume et flambe de belles flammes malgre le bois tout mouille. et aussi la petite roue de sa remorque a creve une deuxieme fois. ce voyage est un grand bonheur. notre constellation d’etoiles continue a briller …
bon baisers de Russie, qui nous fascine et que nous explorons avec passion et energie.
en esperant que vous allez tous bien. les nouvelles que nous recevons nous font toujours chaud au coeur.

Cynthia & DoM

Publicités